Art trans-générationnel

Un peu dans la continuité de l'article précédent (contributions VISIBLES ET INVISIBLES), dans lequel j'expliquais comment je sers la communauté de mes ancêtres en libérant leurs émotions refoulées, toxiques, qu'ils m'ont refilées "en échange de" ce corps d'ADN, eh bien, aujourd'hui je vais te raconter ce qui s'est passé ce mois-ci dans la maison de mes ancêtres, justement.

le village de mes ancêtres en Touraine

J'ai fait une mini retraite, seule, pour peindre et faire une Porte Ouverte à l'occasion de la fête du village.

Tout d'abord, notre maison à la campagne est celle de mes grands-parents maternels décédés, et au-delà, de mon arrière arrière grand-mère...et je dois préciser que c'est dans cette maison, enfant, que j'ai pris goût à la peinture car mon grand-père y peignait avant moi!


Comme souvent lorsque je décide de peindre, JE DEMANDE.

Je fais une demande directe à qui je veux pour ce que je veux exprimer en 2 D sur la toile. Pour la toile Lascaux 5, j'avais demandé à mon âme de collecter toutes les parties de moi en lien avec l'oeuvre qui allait être créée (et puisqu'ils en avaient reçu l'autorisation, des personnages et des animaux se sont pressés sur la toile, sans mon intervention mécanique consciente).


"dragées"

Là, étant donné (tu l'as peut-être déjà lu dans d'autres de mes articles) que je travaille énergétiquement AVEC mes ancêtres sur les émotions refoulées dont j'ai hérité, et que je me trouvais précisément dans l'un de leurs fiefs, j'en ai profité pour leur demander de balancer le paquet (de serviettes brodées et de mouchoirs en dentelles), de se servir de mon art pour exprimer ce qui allait les soulager et également toucher le coeur des gens, qui eux aussi "font partie de la famille" de l'humanité.

"bijoux de famille" dans l'arbre généalogique




Et c'est de là que je suis partie, "à l'aveugle". Dès en arrivant, pendant ma séance rituelle de ménage, j'avais décroché d'une fenêtre une attache en dentelle avec l'envie de m'en servir avec les peintures en bombe auxquelles je m'exerçais pour la première fois...

J'ai été captivée pendant 4 jours entiers!


Le simple fait de peindre me met en état méditatif, déverrouille la porte de mon subconscient et s'ouvre à mon âme. Je peux y passer des heures, à écouter de la musique ou un podcast, mon attention étant portée ailleurs, il est encore plus facile de laisser passer les informations subconscientes ou qui viennent de plus loin. Je peins aussi dans le silence.


Au final, et cela se transmet dans les toiles, j'ai ressenti beaucoup de douceur, une envie de belles choses à l'ancienne, j'ai entendu des titres, des phrases qui ont passé les générations et sont arrivées à nous: "dans de beaux draps", "mettre les petits plats dans les grands" "sur ton Sainte n'y touche", "bijoux de famille" (je m'aperçois que j'ai peint mes propres boucles d'oreille reçues à mon baptême!), "sur la place du village" "chinoiseries et peigne fin", "dragées", "visite à la capitale", "voyance", autant d'histoires de famille. Je me suis sentie proche d'eux, on a passé un bon moment ensemble! Et les quelques 160 visiteurs du dimanche venus d'Amboise, de Tours et de plus près ont pris le temps de ressentir, d'écouter et d'échanger avec moi.

CADEAUX! Des visiteurs qui connaissaient mes (arrières) grands-parents, m'ont partagé des souvenirs passés avec eux dans cette maison!!

"sur la place du village"

Chaque création m'a rappelé et rapprochée d' un personnage de la famille, que j'ai connu ou non, dont un la tante Hélène, voyante qui tirait les cartes à Paris! Entre les cartes et la peinture que j'ai repris à mon compte, je peux dire que les racines continuent à alimenter mon inspiration.




Si tu es artiste, avant de t'y mettre, poses l' intention de peindre (dessiner, créer) que tu as à ce moment, demandes-toi pourquoi tu veux peindre aujourd'hui? Et demande!


Dans un autre style, et en écrivant cet article, je me suis rappelée que mon amie artiste (et co-fondatrice du Collectif Fil Rouge), Christiane Fath travaille depuis longtemps le linge de maison de ses ancêtres, directement dans la matière...c'est passionnant tout ça!


Allez, à toi qui as lu jusqu'au bout, je te partage mon prochain projet artistique transgénérationnel!! La prochaine fois, je peins et j'expose...avec mon grand-père...dans le fief!



Ici la Porte Ouverte de ma maison en vidéo! le son n'est pas synchro...à améliorer!


Couli

33 vues